Comment développer son Intuition ?

L’intuition, plus ou moins ressentie chez certains d’entre nous, elle est définie comme le dialogue de l’âme.

Il semblerait que l’âme soit en dialogue permanent avec l’individu, mais que celui ci ne puisse que rarement entendre ces messages et guidances.

L’intuition s’exprime différemment selon les individus, l’on peut ressentir des sensations corporelles, entendre des message, ou par des acouphènes aussi.

Comment affiner notre écoute, un peu comme un réglage fin pour capter une fréquence radio hertzienne lointaine. Ceux qui ont déjà utilisés les transistors se souviennent certainement de ces réglages très fins avec le bouton tunning.

– 7 clefs pour développer son intuition –

1) Créer de l’espace à l’intérieur.

En méditant régulièrement ou en pratiquant une activité permettant de réduire l’activité mentale. Le pranayama est un outil fabuleux pour ceux qui pensent ne pas pouvoir méditer.

Avec un flux de pensées calme, il est simple alors de percevoir notre intuition

2) Ecouter le corps car l’âme s’exprime par lui.

Une sensation peut se faire ressentir dans une situation donnée, une sensation de chaleur par exemple, une pulsation ou des mouvements dans le corps. Pour certains une vibration, des frissons peut-être ou encore une lourdeur par exemple.

A nouveau, un esprit apaisé discerne plus facilement ces sensations corporelles.

3) Écouter le Coeur, la voix, la voie du Coeur.

Que veut dire écouter le Coeur ?

Être dans un état de conscience, une ouverture qui accueille un sentiment de gratitude et de bonheur, simplement en étant présent ici et maintenant.

La voie de la sagesse et de l’amour. La bienveillance envers soi et les autres peut-être un chemin laissant l’intuition s’y engager..

Le coeur n’est pas simplement une pompe à sang incroyable, il possède son intelligence et anticipe les perceptions externes (documentaire/film “l’infini puissance du Coeur” )

4) Prendre tout cela comme un jeu, avec ce que cela implique, légèreté, enthousiasme et sourire.

Rien n’est grave du point de vue de l’âme. Tout ce qui nous arrive est pour notre bien de près ou de loin et ce malgré les apparences.

5) S’entrainer souvent,

puisque l’âme nous parle toujours. La pratique peut se coupler avec notre routine ou s’ajouter à notre méditation quotidienne par exemple.

6) Faire confiance aux intuitions.

Le doute vient du mental et est contre intuitif. Il est important de pouvoir dénoter la différence.

Le mental est démonstratif, rationnel et complexe. Il propose une forme de logique qui nous est propre.

Prenons un exemple simple; avant de signer un contrat ou de s’engager, il se peut que nous ayons une hésitation, ne sachant pourquoi.

Pourtant sur le papier tout est en ordre, lu, relu et vérifier (rationnel, logique), mais au fond de nous-même autre chose peut être ressenti, qui n’a pas lieu d’être, ni de justification, mais pourtant bien présent.

L’âme est simple, posée et facile. Elle a ses raisons que le mental ignore 😌

7) Vivre dans le moment présent.

Encore une fois cela nous projette dans une dimension qui n’existe pas dans le mental et son agitation (l’auteur Eckhart Tolle en parle très bien dans son best seller)

Voici une petit guide essentiel pour ceux qui souhaitent s’engager avec eux même, et initier des routines de vie afin d’améliorer ce dialogue de l’âme au corps, qui peut illuminer nos vies, éclairer nos chemins, ou nous aider à accomplir nos légendes personnelles pour reprendre les mots de Paulo Cohello dans son œuvre « l’alchimiste ».

Je suis disponible et heureux de pouvoir répondre à vos questions par email, comme toujours.

Merci de votre intérêt pour l’ayurveda, votre curiosité et enthousiasme, Alexandre Pèpe.

« Si on m’annonçait que la fin du monde est pour demain, je planterais quand même un pommier »

–Martin Luther King